La bataille de Bléneau du 23 août 1944

 

Le 23 août 1944, le lieutenant Travers et ses soldats sont en embuscade devant les Chaumes-Blanches. Ils sont avertis qu’une troupe d’Allemands a investi la ville de Bléneau. Travers  divise son bataillon en deux. Une partie va bloquer le route de Bonny et l’autre qu’il dirige se rend sur la route de Champcevrais pour se rendre maître de cette direction. Des coups de feu éclatent  dans Bléneau. Les Allemands placés au débouché de la rue Dethou tirent. Le lieutenant Travers fait riposter au fusil-mitrailleur. Il s’abrite derrière un arbre à l’emplacement de l’actuelle stèle. Les échanges cessant,  il interpelle les soldats allemands dans leur langue (il enseignait l’allemand au lycée Voltaire de Paris.), les invite à se rendre en leur disant qu’ils seront traités selon les lois. Il s’écarte de l’arbre mais une rafale le frappe et il s’écroule mortellement blessé.

Un groupe de cyclistes allemands arrivant de Champcevrais se retrouve derrière les FFI et l’un deux est abattu.

Ces Allemands se replient sur Villeneuve les genêts laissant  3 morts, 6 blessés, 48 prisonniers.

 Le corps de Travers est déposé dans une chapelle ardente chez Madame Verrier. Un groupe d’artilleurs allemands s’est installé au village. Il faudra l’intervention de l’abbé Colin et les soins du docteur Tripier aux blessés allemands pour que cette troupe renonce à prendre des otages et probablement les exécuter en représailles.

Le lieutenant Travers est enterré après une messe à l’église Saint-Loup le 26 août 1944. Sa famille ramènera son corps au cimetière de Montparnasse le 27 septembre 1944. Il était né en 1915.

Martine Ménard 

d’après « Résistance en Puisaye » Tome II de René Pautrat

© 2020 Mairie de Bléneau  Créé sur Wix.com