Le Loing à Bléneau

Le Loing prend sa source sur la commune de Ste Colombe au lieu-dit "la ferme du Loing". Une plaque y rappelle les vertus de cette rivière en ces mots : "De cette source naît le Loing portant fraîcheur et charme au loin." Son cours est long de 143 km.

La source du Loing à Sainte Colombe sur Loing (89)

C’est effectivement une rivière qui apporte beaucoup de charme à notre commune. Le Loing est surtout visible aux Jardins d’eau qu’il contourne plus ou moins calmement selon la saison. Il peut rouler à grande vitesse des eaux limoneuses ou flâner paresseusement en ruisseaux argentés.

Il apparaît en plusieurs rus sur la route des prés. D’abord au pont de pierre où  il est appelé canal de flottage sur le plan de 1967  puis au bout de la ligne droite à un pont de fer. Entre les deux, un ruisseau intermittent se matérialise aux hautes eaux. Un petit pont le franchit.

Il est franchi aussi par l’avenue Jean Jaurès que les « vieux »  Blénaviens nomment encore l’avenue de la Gare au pont de la liberté. Ce pont a une histoire républicaine.  le Loing  est devenu assez large et serpente au fond de sa vallée en direction de Rogny les 7 écluses jusqu’à Saint-Mammès où il rencontre la Seine.

Le Loing a vu son cours aménagé au fil des temps pour l’adapter aux besoins des hommes :

Une dérivation appelée saut du Loup conduit l’eau aux douves du château d’où un ru s’échappe, caché sous les maisons de la rue du château, et repart à angle droit pour alimenter les tanneries de la rue du Montluisant. Le petit ru de la rue des tanneries se termine aux jardins d’eau. Il alimentait le lavoir du 20ème siècle devenu Club de billard.

Une autre partie traverse les jardins situés  derrière cette même rue et alimente une longue pièce d’eau, vivier des châtelains à une époque où l’on consommait beaucoup de poisson de rivière. Cette pièce d’eau est visible dans la rue basse et elle se prolonge derrière le mur du jardin d’en face. 

La Chasserelle est un petit ru qui provient de l’étang des Coutanceries  à Saint-Fargeau. Il s’appelle ru des Coutanceries jusqu’à Bléneau où curieusement, il change de nom, devenant La Chasserelle, un joli nom féminin et léger. 

Il  conflue avec le Loing à 600 m en amont du château de Bléneau. On peut l’observer en venant de saint Privé au milieu de la ligne droite qui permet l’entrée à Bléneau. 

La rigole  d’alimentation du canal de Briare

Le canal de Briare fut ouvert en 1642 afin de permettre de passer de la Loire à la Seine par l'intermédiaire du Loing, et ainsi transporter des marchandises dont du bois jusqu'à Paris. À Rogny, sept écluses permettaient de franchir un dénivelé de près de 25 mètres. Mais chaque fois que les écluses laissaient le passage aux péniches, entre 500 et 1.000 m ³ d'eau étaient nécessaires 

. La Compagnie fit alors creuser la rigole d'alimentation du canal de Briare à partir de Saint-Privé. Elle est unique en son genre, car elle serpente sur 21 km et rejoint Rogny au niveau de l'écluse la plus élevée.

La rigole coule dans le même sens que le Loing mais plus haut, grâce à une pente extrêmement douce et en suivant le relief. Ainsi, au niveau de Bléneau, il y a plusieurs mètres de dénivelé entre la rivière et la rigole.

On peut suivre à pied son tracé sinueux et ombragé depuis son intersection sur la départementale à la sortie de Bléneau en direction de Breteau et Briare. Dans un sens ou dans l’autre, le plaisir sera le même et permet d’admirer des ponts anciens qui portent tous un nom.

© 2020 Mairie de Bléneau  Créé sur Wix.com